La scénographie une expérience immersive de l’art

Par Augustin Paintendre

Art transversal issu du monde du théâtre, la scénographie ou “l’art de dessiner la scène” s’invite dans les expositions et les musées. Faisant appel aux sens des visiteurs, cette mise en scène des expositions contemporaines veut transporter les visiteurs dans les recoins insoupçonnés des oeuvres. 

La scénographie traduit un propos en conservant l’ambiance, l’univers de l’artiste dans l’espace et elle raconte le contenu. 

Exposer, c’est troubler l’harmonie.

Exposer, c’est déranger le visiteur dans son confort intellectuel.

Exposer, c’est susciter des émotions, des colères, des envies d’en savoir plus.

Exposer, c’est construire un discours spécifique au musée, fait d’objets, de textes et d’iconographie.

Exposer, c’est mettre les objets au service d’un propos théorique, d’un discours ou d’une histoire et non l’inverse.

Exposer, c’est suggérer l’essentiel à travers la distance critique, marquée d’humour, d’ironie et de dérision.

Exposer, c’est lutter contre les idées reçues, les stéréotypes et la bêtise.

Exposer, c’est vivre intensément une expérience collective.

Jacques Hainard 

Déranger le visiteur

Jacques Hainard, conservateur du Musée d’ethnographie de Neuchâtel entends déranger le visiteur, l’impliquer, le perturber, faire à appel ses sens pour vivre une expérience. Une exposition propose une relecture des objets dans un cadre artificiel, construit. 

La scénographie permet de contextualiser, de décoder, d’expliquer, d’accompagner le visiteur dans un parcours, une histoire. 

Dans une mise en scène, chaque objet a une place, la disposition a une signification précise afin de guider le visiteur. Elle met en place un biome qui concorde avec le sujet de l’événement. 

Alors pour le visiteur il ne s’agit plus de contempler des oeuvres en restant passif, mais d’établir une rencontre entre l’art et le visiteur.

Diagramme de la vision étendue, Herbert-Bayer, 1930
Scénographie de l’exposition « Popcorn » au musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne, thegazeofaparisienne, 2017

“Le plaisir, l’émotion et l’affect sont essentiels à l’expérience esthétique, mais aussi à la transmission du savoir, comme les sciences cognitives l’ont démontré pour les processus d’apprentissage.” Micaela Neveu 

L’exposition devient alors une pratique de l’expression artistique, le visiteur devient un spectateur d’un environnement dans lequel il est plongé.